Burkina Faso: Le coup d’Etat est acté, le capitaine Ibrahima Traoré nouvel homme fort du pays

International

Après le putsch du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba , arrivé au pouvoir fin janvier, le Capitaine Ibrahima Traoré est le nouveau Président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Le Président du Burkina Faso sera désigné ultérieurement.

En début de journée hier, des tirs nourris ont été entendus dans le quartier de Ouagadougou qui abrite la présidence, mais aussitôt le Colonel Damiba, qui était jusqu’ici président de la Transition au Burkina, avait tenté de rassurer durant la journée, déclarant que les coups de feu n’étaient qu’un mouvement d’humeur de soldats et que des négociations étaient en cours pour arondir les angles. 

Dans les heures qui ont suivies, des véhicules militaires se sont déployés dans plusieurs endroits stratégiques de Ouagadougou : au rond-point des Nations unies, mais surtout autour de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB), la télévision nationale, qui a connu une interruption de ses programmes.

Mais, dans la soirée, le capitaine Ibrahima Touré a fait une communication à la télévision nationale burkinabé pour annoncer la prise du pouvoir.

Devant un groupe de militaires encagoulés, il a annoncé plusieurs mesures, dont la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée de transition. La Constitution aussi est suspendue. Il a aussi annoncé la fermeture des  frontières à partir de minuit. Un couvre-feu a été instauré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *