Burkina Faso: Capitaine Ibrahima Traoré président de la transition jusqu’en 2024

International

Le capitaine Ibrahim Traoré, qui a pris le pouvoir il y a deux semaines lors d’un putsch au Burkina Faso, le deuxième en huit mois, a été désigné vendredi « à l’unanimité » président de transition jusqu’à une élection présidentielle prévue en juillet 2024.

Le capitaine Traoré a été désigné par des assises nationales rassemblant quelque 300 représentants de l’armée et la police, des organisations coutumières et religieuses, de la société civile, des syndicats, des partis et des déplacés internes victimes des attaques jihadistes qui frappent le Burkina depuis 2015.

« Le capitaine Traoré vient d’être désigné à l’unanimité des participants aux assises président de la transition », a déclaré à l’AFP un membre de la junte au pouvoir, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), ce qu’a confirmé un autre dirigeant militaire burkinabè.

Les assises ont adopté l’article 5 d’une « charte de la transition » qui stipule que « le président du MPSR assure les fonctions de président de la transition, chef de l’Etat, chef suprême des Forces armées nationales », selon les mêmes sources.

Le capitaine Traoré a pris la tête du MPSR depuis le putsch du 30 septembre.

Ce dernier après sa nomination a assuré que Ouagadougou continuerait à respecter les engagements pris sous M. Damiba vis-à-vis de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), en particulier sur l’organisation d’élections et un retour de civils au pouvoir au plus tard en juillet 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *