Avec le e-naira, le Nigeria veut rendre sa «politique monétaire plus efficace»

International

Le Nigeria est le premier pays d’Afrique à acquérir une monnaie numérique appelée e-naira. Le président Muhammad Buhari a personnellement lancé la monnaie virtuelle au palais présidentiel Azurok à Abuja le lundi 25 octobre. Les autorités ont déclaré que la monnaie numérique lancée par la Banque centrale du Nigeria avait de grands espoirs pour l’économie du pays. Selon le président Muhammadu Buhari, le naira électronique aidera « à augmenter les envois de fonds et à promouvoir le commerce transfrontalier […] Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria a salué lundi le nouveau système de paiement comme « le plus avancé au monde, et bien sûr le plus avancé d’Afrique ». L’agence a passé quatre ans à lancer e-naira, promettant de promouvoir l’inclusion du secteur bancaire et la transition de nombreux Nigérians vers l’économie formelle. À long terme, les transactions électroniques en naira devraient même être possibles sans accès à Internet.

Avec cette devise numérique, l’état nigérian espère bien voir ses recettes fiscales s’accroître, tout en mettant un frein à l’usage des cryptomonnaies, telles que le bitcoin, qui échappent à toute régulation étatique. Pour encourager l’utilisation du e-naira, l’accès à la plateforme dédiée et aux transferts restera gratuit pendant les trois prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *