deme - Attaques du juge Deme contre la presse Thièssoise: L'APL dément et condamne  les propos
Home A la une à Thiès Attaques du juge Deme contre la presse Thièssoise: L’APL dément et condamne les propos
A la une à Thiès - 9 juillet 2020

Attaques du juge Deme contre la presse Thièssoise: L’APL dément et condamne les propos

La presse de Thiès très en colère contre le Juge Ibrahima Deme. Invité  à la Sen Tv, le secrétaire général du mouvement ensemble, Ibrahima Hamidou Dème a affirmé que ” les journalistes de Thiès n’ont pas relayé son combat contre la mairie de ville sur la question du foncier parce qu’ils ont reçu des terrains”.

NB: Voici la vidéo et l’article qui démontrent tout à fait le contraire des propos du juge Dème sur la SEN TV (du moins en ce qui concerne Thies info). Votre site favori, au professionnalisme légendaire, même n’ayant pas été convié à cette communication s’est donné la peine de se procurer la vidéo pour la publier, afin d’équilibrer l’information. Et comme vous pouvez le vérifier, cette vidéo publiée par Thies info le 23 juin 2020 a enregistré 315 vues. (Voir la vidéo ici)

Par la suite, Thiesinfo a publié un autre article sur cette communication du collectif, un article qui a été lu 255 fois. https://www.thiesinfo.com/foncier-les-terres-et-forets-de-thies-gravement-atteintes (cliquez sur le lien pour vérifier).

Donc Au total, 560 lectures notés ont émané de Thiesinfo concernant cette communication pourtant tenue en catimini; Ce qui va même au delà des chiffres de certains médias invités officiellement à cet événement et qui n’ont pas eu autant d’audience.

En tant qu’ancien Juge, Dème aurait mieux fait de vérifier les faits, avant de porter des accusations gratuites ou des jugements sans aucun fondement à l’endroit de la presse locale qui au delà de toute considération, tient quand même à équilibrer l’information.

Des accusations battues en brèche par la présidente de la Presse Locale de Thiès (APL) Khady Youm, qui dans un communiqué a démenti les propos du juge. Selon le communiqué ce sont des allégations fausses car, la presse a bel et bien relaté sa sortie sur le sujet renseigne le communiqué.

Ensuite poursuit-elle en se posant la question de savoir , si en tant que juge, il peut prouver que  des journalistes, dans le cadre de leur travail, se sont compromis pour avoir été attributaires de parcelles à usage d’habitation. Ce qui est “plus facile à dire qu’à faire surtout quand on porte des œillères politiciennes”tonne la journaliste.

“Certes, la presse a bon dos au Sénégal et surtout si l’on cherche à se faire remarquer par de potentiels électeurs difficiles à trouver, surtout à Thiès” note-t-on dans le communiqué. 

Toujours dans le communiqué, la présidente à notifier que c’est la presse de Thiès qui a fait sa promotion.  “Sur le jugement fait par Ibrahima Hamidou Dème sur le travail des journalistes de Thiès par rapport à son traitement ; qu’il nous dise comment sa rentrée en politique au stade Maniang Soumaré a été relayée ? Comment sa soi-disante conférence organisée, devant une trentaine de personnes, dans une  maison à Som, où son mouvement avait invité le doyen Mody Niang est parvenue au public… ?” se questionn.

Pour terminer,  il a été mentionné dans le communiqué que depuis 2018 l’APL, de Thiès dispose d’une coopérative d’habitat pour permettre à tous les journalistes qui le désirent d’avoir une parcelle à usage d’habitation.

Pour ce qui est du combat que le juge vient de signer avec la presse de Thiès,  rien ne sera facile pour lui. Car pour laver son honneur, elle reste déterminée jusqu’à la fin. “Sachez que désormais, en tout cas, à Thiès, la presse ne va plus accepter de servir de punching-ball aux politiciens en mal de notoriété.  Car, nous ne vous apprenons pas que nous sommes tous des justiciables”

Sara Coly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *