273 vues

APPEL A LA FRANCE ET AUX GUIDES RELIGIEUX (PAR CHEIKH BACAR)

Le mécanisme d’une nation unie et reconciliée avec elle-même, repose sur la force de la foi de ses membres en ses symboles sacrés. Au Sénégal, les chefs religieux, produits d’une pratique saine de l’islam soufi, constituent le cohéreur de la société prise dans son ensemble.

C’est la raison pour laquelle je lance un appel suppliant au KHALIF de la communauté mouride, CHEIKH MOUNTAKHA BACHIR MBACKE pour qu’il interpèle les principaux intervenants de l’arène politique afin qu’ils extirpent la présence des puissances étrangères de nos affaires nationales.La conformité aux impératifs des discours qu’ils tiennent tous à l’égard du Cheikh, devrait être une garantie d’adhésion à une telle posture patriotique qui remettrait le Sénégal sur ses jambes.

Notre passé  mémorable et l’espoir du futur que véhiculent nos richesses énergétiques doivent constituer le creuset dans lequel se construit le dialogue national, impératif majeur et urgent de ce moment crépusculaire où le clair-obscur obstrue toutes les voies de reconnexion.Notre nation, dans ce qu’elle possède de plus splendide pour émerger de la tête, est représentée par nos guides religieux. Nous sommes un peuple de foi et de compassion. Toutes les nations qui ont réussi le test du développement le doivent principalement à leur engagement auprés de leurs leaders spirituels. Ces derniers, mis en première référence de l’autorité, sont attendus sur le terrain de l’intervention efficiente pour ressouder la société qui part en lambeaux. Mais la dislocation nationale et l’échec social leur sont également imputablesDu président Macky Sall à Ousmane Sonko, de Abdoul Mbaye à Idrissa Seck, de Me Abdoulaye Wade , architecte de notre maturité démocratique à Khalifa Sall, je les invite tous à s’élever au niveau de leurs responsabilités respectives pour barrer la route à l’impérialisme total qui convoite nos richesses. Sa stratégie, c’est la division, notre réponse devra être le refus déterminé.Pour nous , peuple croyant du Sénégal, il ne doit faire aucun doute que le jeu de massacre qui se déroule, relève exclusivement de l’appétit des prétentions étrangères sur notre pays.Je ne terminerai pas sans mentionner la France à qui je rappelle ses devoirs de reconnaissance tissés à travers un long compagnonage avec le Sénégal. 


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.