377 vues

Ankara s’en PREND à Washington suite à son EXCLUSION du programme F-35

Le ministère turc des Affaires étrangères a qualifié d’unilatérale et d’illégale la décision des États-Unis d’exclure la Turquie du programme de fabrication des chasseurs F-35, ajoutant que ce choix causera un préjudice irréparable aux relations stratégiques entre les deux pays. «Il est injuste que la Turquie, un des principaux partenaires du programme F-35, en soit exclue. Affirmer que les S-400 menacent les F-35 n’a pas de fondements. L’absence de réponse à la proposition turque de créer un groupe de travail sur ce problème avec la participation de l’Otan est le témoignage le plus évident de la partialité des États-Unis et de leur refus de résoudre le problème de façon loyale», a indiqué une déclaration du ministère.

Mercredi 17 juillet, Washington a annoncé sa décision d’exclure la Turquie du programme F-35 suite au début de la livraison des S-400. La Maison-Blanche a signalé que l’achat par Ankara des systèmes antiaériens russes était incompatible avec les livraisons de chasseurs américains dernier cri. Selon le département de la Défense, la Turquie cessera de participer au programme F-35 en mars 2020. Washington avait prévenu la Turquie à plusieurs reprises que le contrat conclu avec Moscou pourrait avoir un effet « dévastateur » sur l’achat d’avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. L’exclusion d’Ankara du programme F-35 des États-Unis a poussé à réagir l’un des plus grands producteurs d’armes russes, Rostec. Le PDG Sergueï Tchemezov a déclaré que la Russie était prête à « étudier » la livraison de Su-35 à la Turquie.





Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*