Home Actualités nationales «AND GUEUSSEUM» SUR LA PANDEMIE DE COVID-19: «Notre système de santé n’a pas fini de s’écrouler…»
Actualités nationales - 3 semaines ago

«AND GUEUSSEUM» SUR LA PANDEMIE DE COVID-19: «Notre système de santé n’a pas fini de s’écrouler…»

 

L’Alliance des Syndicats autonomes de la santé (ASAS) «And Gueusseum» s’est fendu une déclaration, hier, pour décrypter «les signes de la météo syndicale nationale relativement à la situation sanitaire et sociale». Sur ce, renseigne Vox populi «And Gueusseum» s’est réjoui de la «décrispation du climat délétère du secteur de la justice consécutive à l’ouverture, quoique trop tardive, des négociations par le ministre de la Justice à l’image du médecin urgentiste qui se présente après les obsèques de son malade».

S’agissant de la nouvelle stratégie de lutte contre la Covid19, pour l’ASAS, «l’approche communautaire en question expose davantage les agents à la maladie et convoque le renforcement de leur protection, malgré les énormes efforts consentis, mais aussi l’équité dans la motivation des agents dont les municipaux et les communautaires sont presque laissés en rade, malgré les 69 milliards accordés au secteur de la santé sur les 1000 milliards de la Force Covid».

«A la lumière de tout ce qui précède, ‘And Gueusseum’ en appelle pour la énième fois à la matérialisation des recommandations issues de l’audit du système de rémunération des agents de l’Etat, tout en rappelant que l’indemnité forfaitaire d’itinérance de 1986 à nos jours est payée 15 000 francs par agent, par mois tandis que l’indemnité de risque est de 50 000 francs CFA (depuis 2006) non intégrés dans la pension de retraite dont l’allongement à 65 ans a été octroyé de manière injustement discriminatoire à certains agents de l’Etat pas plus méritants», relève l’alliance.

«Notre système de santé, tout comme ceux réputés plus résilients dans le monde, n’a pas fini de s’écrouler avec un nombre effrayant de cas graves et de morts devant cette dévastatrice Covid-19.

C’est pourquoi l’ASAS, dans son rôle de sentinelle, tire encore la sonnette d’alarme et met le gouvernement devant ses responsabilités face aux conséquences incalculables de prochains rassemblements de milliers de personnes, pendant les événements religieux, qui se profilent à l’horizon par la propagation de la Covid-19», relève Mballo Dia Thiam, Sidya Ndiaye et compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Magal de Touba: Aïda Diallo dans les préparatifs

Les thiantacoune ne sont pas en reste. Comme le procédait son défunt Mari, Aïda Diallo s’e…