Affaire TF6000/TH Mairie Thiés/UIDT: L’université revient à la charge et maintient sa position

Actualités à Thiès

Suite et pas fin du problème opposant l’université de Thiés et la Mairie ville concernant l’auberge des jeunes. En effet, le collège de l’université est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de «  tentative de Diabolisation à leur endroit par le Maire Dr Babacar Diop et ses alliés ». Après avoir listé quelques réalisations de l’université, ils ont surtout insisté sur la mission de celle ci qui est avant tout de rendre service à la communauté à travers des consultations médicales, l’aménagement du cadre de vie urbaine…

Le collège se désole que l’actuel maire, lui même universitaire distingué, “veuille dépouiller Thiés de son patrimoine jugé trés insuffisant”. 

Et concernant le droit de propriété TF6000/TH, objet du litige et dont la mairie a brandi un papier d’acquisition du site datant de 2002, puis par décret en 2014; ils répliquent qu’il a été requalifié et réaffecté en 2010 à l’UIDT sur instruction du président de la république, de plus de par la hiérarchie des normes, il est dit qu’un arrêté ne peut pas abroger un décret par conséquent “l’arrêté 297 du 27 Novembre 2014 ne peut prévaloir sur le décret précité qui declare d’autorité publique l’auberge des jeunes”.

En clair, ils affirment que l’état de droit brandi par la municipalité est Nul et estiment qu’une enquête devait être ouverte pour comprendre les tenants et aboutissants de ce dossier. Et pour finir, ils déclarent ne pas être dans une posture de confrontation avec la mairie qu’elle considère comme un partenaire stratégique non sans préciser que la communauté universitaire est unie et prête à lui apporter réplique à la dimension de l’affront.

10 thoughts on “Affaire TF6000/TH Mairie Thiés/UIDT: L’université revient à la charge et maintient sa position

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *