po1wjjifcs0 - Affaire El Capo: Le Jakartaman menacé de mort parle et fait des révélations
Home A la une à Thiès Affaire El Capo: Le Jakartaman menacé de mort parle et fait des révélations
A la une à Thiès - Uncategorized - 30 août 2019

Affaire El Capo: Le Jakartaman menacé de mort parle et fait des révélations

La mort du boulanger – conducteur de moto Jakarta, Mafatim, est  encore loin de connaitre son épilogue, avec  les intentions  prêtées à la police de menacer de mort  un responsable des jakartamen, pour le  réduire au silence …

Le Jakartaman menacé de mort parle et fait des révélations

Le casque bien vissé sur la tête, la barbe hirsute  les yeux presque hors de leurs orbites et les gestes vifs, Issa Dièye, califourchon sur sa moto Jakarta, râle de colère. Il réagit ainsi à  l’annonce de l’affectation  d’El Capo, un des présumés  coupables de l’assassinat d’Amar Mafatim Mbaye, mort à la suite d’une course –poursuite avec les éléments de la police des Parcelles assainies de Thiès. Il n’en revient pas et laisse exploser sa rage. Il dit ne pas comprendre qu’en l’état actuel du dossier, El capo impliqué  dans cet assassinat  ne pouvait pas être muté.

Intimidations, menaces de mort, fausse déclaration :   D’après Issa, la police devait  attendre que l’enquête soit bouclée pour le faire. Faits plus grave encore  dit-il, « des policiers sont venus chez moi,  ont voulu m’intimider, me menacer de mort … » Mais qui sont donc ces policiers  en moto, venus le menacer de mort  brandissant  un couteau, et l’abreuvant d’injures, si jamais il continuait de reparler de l’affaire Mafatim   ? A cette question, l’homme dit être en mesure de les identifier. En plus, Issa accuse la police qui aurait   presse en faisant diversion, pour faire faire porter le chapeau aux jakartamen, leur prêtant une  déclaration selon laquelle, ils auraient affirmé eux-mêmes que « la   mort de Mafatim était un accident ». Ce qui, évidemment,  était une fausse déclaration !  » Dit-il. « Ils (les policiers), veulent  me réduire au silence. Mais qui a intérêt à ne pas me laisser parler, mais qui ?  S’interroge ironiquement le conducteur de Jakarta en impliquant sans nommer ses mis en cause. Une affaire à suivre. (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Visite président Macky Sall à Touba