Affaire des 11 Bébés calcinés à l’hopital de Tivaouane: Liberté provisoire pour la sage femme et l’aide infirmière

A la une à Thiès Actualités à Thiès

Du nouveau dans l’affaire des 11 bébés calcinés suite à un incendie au niveau du service de néonatalogie de l’hôpital Mame Abdoul Sy Dabakh de Tivaouane il y’a quelques mois. 

Les deux femmes incriminées dans cette affaire par le tribunal de Thiés ont bénéficié, hier mercredi, d’une liberté provisoire. En effet, il s’agit de la sage-femme Awa Diop et de l’aide-infirmière Coumba Mbodji. Ces dernières ont recouvré la liberté contrairement à Fodé Dione, le chef de la division maintenance qui était inculpé en même temps qu’elles, qui reste dans les liens de la détention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *