Adja Thiaré Diaw en remet une couche : « ce pays me dégoûte, je ne suis plus sénégalaise »

Société

Après le verdict rendu contre son agresseur, Adja Thiaré Diaw, la fille violentée et qui a vainement accusé Kaliphone de viol, n’en revient toujours pas. 
La jeune étudiante a beau crié au viol mais les éléments de l’enquête n’ont pas joué en sa faveur. Son protagoniste a  écopé d’une peine d’un mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 500.000f Cfa pour les motifs de coups et blessures.
Pour se soulager, la jeune fille a déversé sa mélancolie à travers des posts sur ses réseaux sociaux. Elle s’indigne du comportement de certains Sénégalais et de la justice sénégalaise durant le traitement judiciaire.  » Un pays où la population insulte la victime et… défend l’agresseur. Un pays où les forces de l’ordre soutiennent l’agresseur…, ce pays c’est le Sénégal », regrette elle. 
L’accusatrice de Kaliphone de poursuivre, « ce pays me dégoûte. A partir d’aujourd’hui je ne suis Sénégalaise « . Certains disent comprendre le sens de ses propos car certains individus se sont permis de juger la jeune fille pour son habillement et sa façon de vivre alors que d’autres voient sa déclaration comme un manque de respect de renier le pays qui l’a vue naître.

Seneweb

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *