Home A la une à Thiès ADDUCTION D’EAU DE KEUR MBIR NDAO : Le Forage De La Localité Réceptionné Ce 12 Mars
A la une à Thiès - 12 mars 2020

ADDUCTION D’EAU DE KEUR MBIR NDAO : Le Forage De La Localité Réceptionné Ce 12 Mars

La promesse qui avait été faite par le candidat Macky Sall aux populations de la commune de Notto-Gouye-Diama, en particulier les jeunes de Keur Mbir Ndao, localité situé en plein cœur de la zone des Niayes, a été tenu au grand bonheur des bénéficiaires, par le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc). 

A cet effet, le Coordonnateur national du Pudc, M. Cheikh Diop, a procédé, ce jeudi 12 Mars 2020, à la « réception technique » du forage de cette localité qui a été longtemps confrontée à un manque d’eau criard, en compagnie des techniciens du programme et de l’entreprise contractante. Les travaux de ladite infrastructure hydraulique avaient été lancé le jeudi 13 févier 2020, par le Ministre du Développement Communautaire, de l’Equité sociale et Territoriale, M. Mansour Faye. Selon qui, « aujourd’hui la solution est trouvée et le Pudc va réaliser un système d’adduction d’eau multi-villages composé d’un forage, d’un château d’eau de 150 mètres cube d’eau et d’un réseau d’adduction d’eau.

Laquelle infrastructure va connecter environ quatre villages pour un coût de 180 millions francs Cfa financés par le Budget consolidé d’investissement ». Le Ministre Mansour Faye avait remarqué que « l’infrastructures répond à une vieilles doléance des populations aujourd’hui réalisée dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire ».

Pour rappel, dans le cadre de la phase 2 du Pudc le gouvernement du Sénégal, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers (Banque islamique de développement BID, Banque africaine de développement BAD, Fonds saoudien de développement), prévoit de construire ou de réhabiliter 300 forages à travers le pays mais aussi de réaliser diverses infrastructures socio-économiques de base au profit des populations vivant en zone rurale.

Lors du lancement des travaux de ce forage, le Ministre Mansour Faye indiqué que « le Pudc, dans le cadre de l’adduction d’eau, a eu à réaliser environ 300 forages à l’échelle nationale dans le cadre de sa première phase. Et nous allons encore en réaliser 80 pour des financements déjà disponibles ». Il souligne qu’« en termes d’accès à l’eau potable énormément de pas ont été réalisés. Aujourd’hui nous sommes aux alentours de 90% en termes de taux d’accès en milieu rural ».

Les populations de la Keur Mbir Ndaw, de la commune de Notto Gouye Diama ont  étrenné  leur forage. C’était suite à la demande et sur instructions du chef de l’Etat Macky qui avait instruit le ministre du Développement communautaire  et de l’Equité sociale, Mansour Faye. Il avait ainsi  lancé le démarrage des travaux  du forage, d’un débit  de 130m3 /heure avec un  château d’eau,  d’une capacité de 150 m3.
Selon le directeur du Pudc, cet ouvrage alimentera, plus de 10 villages de Mont Roland et de Notto Gouye Diama,   Mais ce  qui explique que le succès de cet ouvrage a été le fruit d’une  concertation fructueuse,  entre l’Etat, la mairie et les chefs de villages. Les travaux de construction du château d’eau sont  prévus pour 5 mois, et débuteront incessamment avant la saison des pluies, .
 Néanmoins, les populations devront garder  en patience, leur besoin d’approvisionnement  à domicile,  en patience, suite,  aux doutes des techniciens  de l’Etat  du tuyau de branchement du tuyau passant près du château. Pour une population estimée à 15 voire 16.000 habitants, chaque concession déboursait  2000Fcfa, pour l’alimentation quotidienne, soit 150Fcfa, le fût…

 Les populations soulagées…

Par ailleurs, le chef du village, au nom des populations, exprimé toute leur gratitude au chef de l’Etat, au ministre Mansour Faye et au directeur  du Pudc qui a diligenté les travaux d’alimentation qui a toujours été leur préoccupation, lors des événements familiaux et religieux. Une opportunité qui réglera du coup, les problèmes des villages environnements. Auparavant, les  populations avaient exprimé leur soulagement, d’avoir maintenant  de l’eau à volonté. Elles avaient connues des perturbations dans l’approvisionnement à cause de l’action  des villages, exploitants de maraichers et avicoles. Ces derniers, s’approvisionnant en amont à, partir du branchement  réalisé par  les habitants de Mbir Ndaw.  (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les 400 travailleurs de l’usine LANA de Keur Madaro se révoltent contre leurs dures conditions de travail

« Les conditions de travail sont lamentables :12 heures par jour ! » C…