Accusé de pédophilie, la réponse du Directeur d’école choque, il plaide l’impuissance sexuel

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Insolite

Une autre affaire de viol a défrayé la chronique devant le tribunal de grande instance de Diourbel. B. Ba, un directeur du village de Ndock dans la province de Mbacké, a été condamné à 7 ans de prison et à une amende de 3 millions de FCFA.

 Lundi, devant le barreau du tribunal correctionnel, B. Ba a tenté de nier les abus sexuels, mais selon l’Observateur l’accusation de la victime K. Niang était constante. « B. Ba  se plaisait à payer tous mes achats. Il m’a finalement invité à un rendez-vous à l’école entre 14h et 15h, puis plusieurs autres ont suivi en même temps. Lors de ma première visite, B. Bå m’avait reçue dans son bureau et m’a imposé un rapport sexuel sur une natte et d’autres s’en sont suivis» dixit la victime.

Interpellé sur les allégations de la victime, B. Bå nie les faits. «Je n’ai pas eu de rapports sexuels avec elle. Et si j’ai avoué (à l’enquête préliminaire, Ndlr), c’est pour en finir le plus  rapidement avec le dossier sur recommandation d’un supérieur hiérarchique. Elle avait des intentions à mon endroit. C’est en 2010 que je me suis marié, mais j’ai divorcé à cause de mon  impuissance sexuelle», martéle  le directeur d’école.

Le procureur de la République avait requis à son encontre une peine ferme de 10 années et finalement B. Ba a été reconnu coupable des chefs d’accusation de pédophilie, de détournement de mineur. Il a été condamné à 7 ans de réclusion criminelle assortie d’une amande de 3 millions de francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *