A DÉMOCRATIE MALADE D’UN ASSOIFFÉ DE POUVOIR, par Assane Mbaye

Contribution

Revoilà, le prétentieux et arrogant Ousmane Sonko . Sous les effets toxiques de la soif de pouvoir, il s’arroge la souveraineté linguistique d’insulter encore notre justice qui a suffisamment apporté la preuve de sa neutralité absolue. C’est extrêmement grave que nous assistons dans notre pays . Jamais la justice n’a été aussi malmené par un justiciable qui s’arroge la liberté de réécrire le code pénal sénégalais afin d’obtenir un non lieu pratiquement impossible dans ce dossier qui l’oppose non pas à l’état du Sénégal mais à la dame Adji Sarr.

La vérité est qu’il sera extrêmement difficile pour Sonko d’asseoir la thèse que c’est le Président Macky Sall qui lui a facilité ses visites nocturnes et clandestines chez Adji Sarr . Sonko devrait présenter des excuses publiques au peuple sénégalais. Il fait semblant d’oublier qu’il fut un acteur décisif et témoin complice d’une dizaine de morts engendrées lors des douloureux événements de mars de 2021 . Ousmane Sonko est un homme politique qui est en contentieux perpétuel avec la vérité. Le mensonge est sa marque déposée.

Pour se tirer d’affaire dans une procédure de justice où il est impliqué jusqu’au coup , il s’énerve, sort toutes griffes dehors pour s’acharner sur ceux qui sont chargés, dans une république, de dire le droit. Comment un breveté de l’ENA peut-il « cracher »sur ce qui communément appelé secret de l’instruction ? Comment peut-il convoquer une conférence de presse et révéler de façon mensongère son entretien avec le Doyen des juges.

Wade a fait face plusieurs fois au Doyen des juges Demba kandji , Seynabou Ndiaye Diakhate dans des dossiers très brûlants comme l’affaire du Meurtre du Vice président du conseil constitutionnel Maître Babacar Seye et celle des évènements du 16 février 1996 où six policiers furent lâchement assassinés. Mais jamais, l’opposant radical au régime socialiste qu’il fut n’a révélé un seul élément de l’instruction, proféré des menaces au Juge ou posé un seul acte de fragilisation et de déstabilisation l’institution judiciaire. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que Sonko sait lui-même que l’étau est en train de se resserrer malheureusement sur lui .

Si pour une simple audition avec le Doyen des juges, il ouvre les hostilités, c’est parce que maintenant les carottes sont cuites pour lui et que la messe est dite . La politisation outrancière de son dossier relève de sa propre stratégique de victimisation.

En plus d’être un violeur au propre comme au figuré, Ousmane Sonko est aussi un expert dans la manipulation des masses . L’imminence d’un procès public avec Adja Sarr l’empêche de dormir du sommeil du juste . Il ne pourra plus jamais manipuler tout le peuple tout le temps. La vérité éclatera au grand jour. Et force restera à la loi . Le droit sera dit et le peuple sénégalais sera finalement édifié. Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend les escaliers.

Assane Mbaye BBY Thies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *