Macky NSTS - Thies: 4000 demandeurs d'emploi attendent la relance du Groupe NSTS
Home Reportage à Thiès Thies: 4000 demandeurs d’emploi attendent la relance du Groupe NSTS
Reportage à Thiès - 29 juin 2021

Thies: 4000 demandeurs d’emploi attendent la relance du Groupe NSTS

ENTRETIEN AVEC IBRAHIMA MACODOU FALL PDG DE LA NSTS

En prélude de la visite à Thiès du Président Macky Sall, Ibrahima Macodou Fall PDG de la NSTS fait le point sur la relance des activités de son GROUPE.

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Président Macky lors de sa visite à Thiès en 2014 avait procédé au lancement du plan de relance des activités du Groupe NSTS. On a assisté en 2015 à la reprise des activités de la FTT et à son arrêt en 2017. Aujourd’hui, le problème de la NSTS est très présent dans les débats à Thiès. Pouvez vous éclairer l’opinion sur cette question ?

Effectivement, je constate comme vous que les Thiessois s’intéressent de plus en plus à la reprise des activités des usines du Groupe NSTS. Des voix s’élèvent plus qu’auparavant pour revendiquer la reprise des activités du Groupe NSTS à Thiès. Je m’en réjouis très sincèrement et je remercie tous ceux qui soutiennent notre combat pour la poursuite et le développement de notre programme industriel sur le site de Thiès. Peut-être que les Thiessois prennent conscience davantage de l’importance au plan économique et social de cet outil. Il faut s’en féliciter. Concernant la mise en œuvre du plan de relance engagée en 2014, la première phase qui consistait à relancer la filature FTT a été une grande réussite. L’usine a été entièrement réhabilitée et des investissements nouveaux ont permis d’augmenter sa capacité et d‘installer un nouvel atelier de retordage d’une grande capacité. La FTT a dû à nouveau arrêter ses activités en 2017 car les conditions de la poursuite du plan de relance n’ont pas été réalisées.

Quelles sont ces conditions ?

Il y’avait deux contentieux opposant le Groupe NSTS à l’Etat qui avaient plombé les activités du Groupe NSTS. Ces contentieux devaient être réglés dans le cadre du plan de restructuration financière et industrielle du Groupe NSTS. L’un des contentieux a été réglé et a permis au Groupe de réaliser la première phase du plan de relance. La deuxième phase qui consiste à redémarrer le tissage reste suspendu au règlement du deuxième contentieux qui nous oppose à l’Etat et lié au retrait illégal des usines de la Sotexka à notre Groupe. Il convient de rappeler que le Groupe NSTS a investi plus de 10 milliards de francs dans les usines de la SOTEXKA de kahone et de Louga. Les actifs qui devaient répondre des engagements induits par ces investissements sont entre les mains de l’Etat. Dans cette situation, l’assainissement de nos comptes financiers devient un impératif pour restaurer la capacité financière de la NSTS. Ce serait long et fastidieux de rentrer dans les détails mais retenez que nous discutons avec l’Etat depuis 2015 pour le règlement définitif de ce contentieux qui continue de paralyser l’exécution de la deuxième phase du plan de relance. J’espère qu’une solution sera vite trouver pour permettre à la NSTS de finaliser son programme de restructuration financière et industrielle et de procéder en conséquence à la relance de toutes ses activités à Thiès.

Combien d’emplois seront créés ?

Il faut comprendre dans le Groupe NSTS, la nouvelle filiale la Compagnie Maroco Sénégalaise COMASET spécialisée dans la confection qui tourne d’ailleurs actuellement. Globalement avec la relance des activités de filature, retordage et de tissage 1.150 emplois seront créés sur le site de Thiès.

Certains observateurs chargent le Président Macky Sall sur le problème de la relance de la NSTS. Que dites-vous sur ce sujet ?

Je dois la vérité aux sénégalais et je voudrais que vous reteniez ceci.
Premièrement, la reprise en 2015 des activités du Groupe NSTS a été rendue possible grâce à l’implication personnelle et forte du Président Macky Sall. IL a soutenu notre plan de relance, il a redonné confiance à nos partenaires étrangers et a permis de lever certaines contraintes qui bloquaient sa mise en œuvre. Dans ce cadre le Groupe NSTS a réalisé plus de 1,5 milliards d’investissements supplémentaires. L’outil de la FTT est devenu plus performant grâce à son appui.

Deuxièmement, La création de la nouvelle société COMASET et son démarrage en Mars en 2020 a permis au Groupe NSTS de réaliser des investissements entièrement financés sur fonds propres à hauteur de 600 millions cfa et de créer 130 emplois nouveaux dans le domaine de la confection. Cet investissement n’aurait pas été possible sans la reprise des activités en 2014 de la FTT.
Troisièmement, sur un plan plus général, le Président Macky Sall a réinstallé notre pays dans le cercle des pays dotés d’une capacité de transformation du coton opérationnelle. Depuis plusieurs années notre taux de transformation du coton produit était égal à zéro. Aujourd’hui, la FTT à elle seule est capable de traiter jusqu’à 4000 tonnes de coton par an. Le processus de réindustrialisation textile dans notre pays a été relancé avec l’action du Président Macky Sall. Tout avait été détruit avant son arrivée. Il faudrait rendre à César, ce qui appartient à César.

Quatrièmement, si le règlement du contentieux lié à la reprise de la Sotexka traine depuis 2015, c’est le fait de hauts fonctionnaires qui tentent de bloquer le processus malgré les instructions du Président Macky Sall. Récemment d’ailleurs sur ses instructions une réunion portant sur la relance de la filière textile notamment le règlement des problèmes institutionnels qui bloquent le plan de relance du Groupe NSTS entre autres, a été tenue au Ministère de l’Industrie.

Certes, on peut regretter le retard relativement long du traitement des problèmes qui bloquent le processus de la relance des activités du Groupe NSTS, mais on ne peut en aucun cas imputer cela au Président de la République. Comme je vous l’ai dit plus haut, il y’a des fortes résistances au sein de l’appareil d’État pour bloquer le processus. IL faut souligner aussi que ceux qui chargent le Président Macky Sall sur ce dossier pour la plupart, font partie des gens qui mènent un combat politique en surfant sur le dossier de la NSTS.

Comment ?

Vous savez, la NSTS vu son importance dans la ville de Thiès, a toujours été pour certains hommes politiques un instrument de propagande. Feu Madia Diop, un grand syndicaliste, paix à son âme, m’avait raconté qu’à la suite du rachat de la STS en 1991 après plusieurs années de fermeture, un homme politique qui combattait le régime de Abdou Diouf parlant de moi devant une assistance, s’est exclamé : « d’où vient ce fou qui a redémarré cette usine qui constituait mon principal outil de propagande contre le régime de Diouf ? » En réalité les opposants au régime en place ont toujours souhaité la fermeture de l’usine pour surfer sur le chômage et le mécontentement des jeunes. C’est la triste vérité et je continue à vivre cette réalité et les travailleurs le savent.

Le Président Macky Sall se rend à Thiès le Mardi 29 Juin, les états major politiques s’activent pour son accueil, que comptez-vous faire ?

Je vais avec mes travailleurs et leurs familles tout simplement le recevoir de la plus belle des manières. Nous comptons accueillir le Président Macky Sall pour lui souhaiter la bienvenue à Thiès et surtout le remercier pour son appui constant dans le cadre de la relance de nos activités. A cette occasion, j’invite mes concitoyens thiessois à réserver un grand accueil au Président Macky Sall pour magnifier ses réalisations à Thiès et soutenir son action pour le développement de l’emploi dans la ville surtout en direction de la jeunesse thiessoise.

Le Président Macky Sall a lancé le Programme d’urgence pour l’emploi des jeunes, Quelle sera la contribution du Groupe NSTS ?

Vous savez, le Groupe NSTS que je dirige a un rôle important dans la promotion de l’emploi des jeunes dans la ville de Thiès particulièrement. Depuis que nous avons relancé nos activités en 2015, nous avons enregistré sur le registre des demandeurs d’emplois plus de 4.000 demandes. Cela montre l’espoir que les jeunes particulièrement portent sur la reprise des activités du Groupe NSTS. Le Groupe NSTS dispose d’un grand potentiel et peut offrir dans le court terme en 2022, 1.150 emplois sur le site qui abrite la NSTS, la FTT et la COMASET. Nous en avons informé les autorités et nous y travaillons.

                Propos recueillis par Seylatyr Thiès info

Laisser un commentaire

Check Also

Gamou 2021: Le Maire de Ngoudiane Mbaye Dione hôte du Khalife de Thienaba

Gamou 2021: Le Maire de Ngoudiane Mbaye Dione reçu par le Khalife de Thienaba …