35 éléments des centres « Kara-Sécurité » bénéficient d’une liberté provisoire

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR

Le dossier relatif aux « centres de redressement » de « Kara Sécurité » connaît de nouveaux développements.

Selon le quotidien Vox Populi, 35 personnes mises en cause dans cette affaire ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge du 8e cabinet.

Les prévenus sont mis en examen pour maltraitance , séquestration, trafic de drogue, etc., ont été arrêtés le 29 novembre 2020. Cette histoire de « kidnapping » et de « maltraitance » avait conduit à la libération des pensionnaires des centres de Guédiawaye, Ouakam, Zone B et de Malika par la Section de Recherche de la Gendarmerie à Colobane.

Les enquêteurs auraient même dénombré 17 morts. L’un des pensionnaires, Sidi Kharachi Diagne, 45 ans, est décédé cinq jours après sa libération. Il souffrait de malnutrition et son corps était couvert de blessures. Il est décédé au dispensaire Nabil Choucair de Dakar.

Laisser un commentaire