482 vues

17ème Fildak à Thies. SALON DU LIVRE. L’université de Thies institution invité d’honneur de l’événement



17ème Fildak à Thies

17ème Fildak à Thies. SALON DU LIVRE au SENEGAL. L’université de Thies institution invité d’honneur de l’événement. Mme le Recteur de L’université de Thies, marraine de la manifestation souligne l’importance du livre et de la lecture. Le Ministre de la culture et des Universitaires ont assisté au colloque qui s’est déroulé à l’auditorium de Thies.

Une délocalisation justifiée

Le  colloque international sur le thème « livre et citoyenneté » organisé à Thiès dans le cadre  de la 17ème édition de la foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (fildak), est pour la ville et l’université de Thiès, un grand honneur et une opportunité de visibilité.

 Pour Madame le recteur Ramatoulaye Diagne Mbengue, marraine, « la délocalisation à Thiès est certes une reconnaissance de ses efforts, mais elle est aussi et surtout un encouragement à les poursuivre. »

Selon Monsieur le Ministre  de la culture et de la Communication Abdoulaye  Diop, « la première femme recteur du Sénégal mérite amplement d’être distinguée ».

Le livre et la question de la citoyenneté, un enjeu primordial

Pour ce qui est du Thème, le Ministre dira qu’ « après avoir essayé de développer le pays par l’agriculture depuis l’indépendance, il faut maintenant essayer  par la culture. »

Cela passe par le culte de la lecture et la citoyenneté car pour les organisateurs, « la question de la citoyenneté est devenue un enjeu primordial des sociétés actuelles. Sans en effet la pratique massive d’une citoyenneté responsable et pleinement assumée, c’est le sort de l’être humain même qui est en jeu. »

Le livre, un rempart contre les méfaits de l’internet

Face à la percée de l’internet, Madame le recteur Ramatoulaye Diagne Mbengue, demandera  « d’éviter les pièges de la lecture numérique, propice aux Feeknews » et réaffirme   « la supériorité du livre  en format papier. »

L’objectif principal du colloque « qui consiste à asseoir une vision partagée sur la manière par laquelle le livre peut être le vecteur d’une citoyenneté responsable » lui donne entièrement raison.

Des sous-thèmes révélateurs  

Plusieurs sous-thèmes sont proposés à la réflexion des participants : le fondement et la construction  d’une citoyenneté responsable par le livre : options et stratégies ; le livre pour l’émergence d’une citoyenneté mondiale ; la lecture, facteur de socialisation et d’intégration ; la littérature et la promotion de la diversité ; le livre, source de paix et de sécurité ; Le livre et la citoyenneté : quelles approches pédagogiques de la littérature contemporaine ?

Institut al Hazar, un exemple de réussite  

Pour l’invité d’honneur Serigne Mame Mor Mbacké ibn Serigne Mouhamadou Mourtada, la participation à ce  colloque est d’abord une reconnaissance de l’Institut al Hazar et de son option.  En effet, fondé en 1974 par son père l’illustre fils de Khadimou Rassol, il compte aujourd’hui 97 000 élèves.

La clé de son succès ? L’alliance entre les sciences modernes et islamiques, l’ouverture à toutes les matières et langues (français, anglais et arabe en particulier), mais aussi les partenariats comme celui-ci.

Des communicateurs bien choisis  

Avec la participation de grands intellectuels et universitaires comme Raphael NDIAYE, Directeur général Fondation Senghor,le Pr. Amadou Camara, enseignant chercheur en histoire, FASTEF-UCAD, le Pr Ibrahima BA, Docteur d’Etat ès lettres, Enseignant- chercheur à l’Université de Thiès, Mr Ngary FAYE, Inspecteur de l’enseignement, Ct1 Ministère de l’Education nationale du Sénégal, M.Ibrahima LO, Directeur du Livre et de la Lecture M. Lamane Mbaye, et l’ enseignant chercheur, expert guinéen représentant le pays invité d’honneur, il n’y a aucun doute que ce colloque ne laissera pas « intacts » les participants.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*