Le Portail de Thiès sur le web

mise à jour
il y a 8 heures
Veuillez vous identifier !
TENTATIVE D’ESCROQUERIE L’étudiant échappe au piège des charlatans
Article mis en ligne le 21 décembre 2012 par THIESINFO
Imprimer l'article logo imprimer

Des habitants de la cité Isra de Thiaroye Azur dans la banlieue de Dakar ont interpellé et conduit à la police de Diamaguene Sicap Mbao un tailleur du nom d’El hadji Ousmane Ba pour des faits délictuels. Celui-ci, de connivence avec un autre individu, a tenté de détrousser un étudiant par des pratiques mystiques.

Moussa Fall a eu de la chance. L’étudiant a été la cible de deux présumés escrocs doublés de charlatans qui ont intercepté dans la rue le jeune garçon pour lui demander un service. Les malfrats ont comploté avant de tenter de jouer un mauvais tour au potache. L’un d’entre eux a auparavant fait semblant d’être perdu dans sa recherche de localiser le domicile d’un marabout dans la localité. Aussi sollicite-t-il les services de l’étudiant. Son compère entre alors en action et tente de faire mordre leur proie à l’hameçon. Mais sans succès.

L’étudiant revient d’une course à la direction de la Poste de Thiaroye jeudi 13 décembre et prend le chemin de son quartier. Mais arrivé à hauteur d’une rue, il croise un certain El hadji Ousmane Ba qui l’intercepte et lui demande l’adresse d’un marabout. Le garçon dit ignorer la maison du guide religieux et met Ba en rapport avec un individu qui traverse la chaussée. Celui-ci s’arrête et soutient connaître le domicile dudit marabout qui, à l’en croire, a déménagé récemment pour aller aux Parcelles Assainies de Dakar. Aussi s’empresse-t-il de continuer son chemin.

Ba intervient et supplie le bonhomme de le conduire au domicile du marabout. Il commence à vanter ses pouvoirs mystiques et promet de récompenser le quidam. Mais ce dernier décline l’offre et affirme être pressé. Son interlocuteur revient à la charge, lit dans la paume de sa main et explique son empressement par une visite chez un frangin qui, dit-il, a été victime d’un accident de la circulation routière. Le jeune garçon confirme et loue les connaissances ésotériques de Ba. Il se jette à ses pieds et sollicite des prières pour la réussite de ses projets. Mais l’étudiant flaire une cabale et soupçonne les deux individus d’être de mèche en vue de l’envoûter et de le détrousser. Il se garde toutefois d’alerter le voisinage et continue de jouer le jeu des deux présumés escrocs. L’un d’entre eux s’essaie à la voyance et fait des révélations sur le passé du potache. Il trace deux traits sur le sol, prononce des incantations et lui demande d’y vider le contenu de ses poches. Mais face à la réticence du garçon, il le rassure et se retire avec lui dans un endroit plus discret. Son compère entre en action, met tous ses biens au sol et disparaît. Mais l’étudiant campe sur sa position et cherche à confier ses affaires à un vieux qui refuse et met en garde le potache.

Les deux malfrats réalisent l’échec de leur coup, renoncent à leur opération de démonstration mystique et tentent de filer à l’anglaise. Mais les habitants de la cité interviennent et s’y opposent. Ils interpellent d’abord l’étudiant et tentent d’en faire de même pour les deux suspects. Mais l’un d’entre eux profite de la mêlée de la foule et disparaît. Tandis que son acolyte (El hadji Ousmane Ba) – moins chanceux – a été appréhendé et conduit manu militari à bord d’un véhicule au poste de police de la commune d’arrondissement Diamaguene Sicap Mbao. La victime a déposé une plainte pour tentative d’escroquerie et charlatanisme contre le mis en cause et se constitue partie civile.

Le présumé escroc n’a pas fait dans la dentelle pour reconnaître les charges et soutient avoir agi de connivence avec son compère en fuite aux fins d’envoûter et détrousser les gens rencontrés dans la rue. « On utilise chaque fois un marabout imaginaire pour ferrer nos proies et tenter de les arnaquer. On sillonne les rues des localités à la recherche de pigeons à plumer. Quand on cible quelqu’un dans la rue, on se concerte d’abord et un d’entre nous intercepte et aborde le gars. Alors qu’il lui cause, l’autre – qui est en embuscade et suit la scène – entre en action et passe tout près de nous. Une manière de pousser notre proie à solliciter ses services. Voilà comment on a agi pour le cas de l’étudiant. Mais nous avons été démasqués à temps par les habitants de la cité. Je pratique ce genre d’activités qui rapporte beaucoup d’argent sans pourtant qu’on ne fournisse trop d’efforts. Je connais bien mon compère en fuite, mais vous ne reverrez plus jamais dans ce quartier. On ne retourne jamais dans une localité où nous avons fait une victime », soutient l’accusé.

La police de Diamaguene Sicap Mbao a déféré, avant-hier, le tailleur El hadji Ousmane Ba au parquet de Pikine pour tentative d’escroquerie et charlatanisme au préjudice de l’étudiant Moussa Fall.

source walfadjri



Répondre à cet article


Warning: Illegal string offset 'statut' in /homepages/18/d271462101/htdocs/thiesinfo/squelettes/formulaires/forum.php on line 22

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Nous joindre- Tel: 77 903 44 00

puceContactez-nous 779034400 | seyelatyr@hotmail.com | Qui sommes-nous? | Recherchez de l'aide |
© 2011 Thiesinfo-Multimedia Tous droits réservés