Le Portail de Thiès sur le web

mise à jour
il y a 3 heures
Veuillez vous identifier !
Lutte contre le Paludisme : Le Sénégal vers la pré-élimination de la maladie
Article mis en ligne le 9 janvier 2013 par THIESINFO
Imprimer l'article logo imprimer

Le paludisme constitue un problème majeur de santé publique. Pour stopper l’ampleur et la gravité de cette maladie, le Sénégal déroule un plan stratégique quinquennal depuis 2011. Les premiers résultats obtenus augurent des lendemains qui chantent selon Docteur Abdoulaye Bousso, conseil technique du ministre de la santé et de l’action sociale, Eva Marie Colle Seck.

Dans le cadre du plan stratégique quinquennal (2011-2015) de lutte contre le paludisme, le Sénégal a pour objectif d’accélérer le contrôle de la maladie et d’aller vers la pré-élimination d’ici 2015.

« Pour ce faire l’ensemble des interventions à efficacité prouvée ont été mises en œuvre, notamment la prise en charge des cas avec l’utilisation des TDR et des ACT, le traitement préventif intermittent (TPI), la couverture universelle en moustiquaires imprégnées et les aspersions intra-domiciliaires (AID), sous tendues par une bonne approche communautaire », a expliqué Docteur Abdoulaye Bousso, hier à Mbour à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du cours national de paludologie.

Déjà bien avant le déroulement de ce plan quinquennal, les actes posés par le régime sortant ont fait reculer les cas de morbidité et de mortalité.

Entre 2006 et 2010 il y a un recul de 20 points

« Nous avons des chiffres qui nous permettent d’espérer atteindre nos objectifs d’ici 2015. Le paludisme est en train de reculer depuis 4 à 5 ans. Entre 2006 et 2010 il y a un recul de 20 points. En 2006 on était à 33% de morbidité proportionnelle cela veut dire que sur les 100 cas qui venaient dans le structure sanitaires 33 étaient victimes de paludisme. En 2010 on s’est retrouvé avec moins de 5 cas de paludisme. Pour la mortalité on a aussi constaté un recul. En 2006 sur 100 décès, les 30 étaient dus au paludisme. Alors que les derniers chiffres que nous avons attestent que sur les 100 décès, seuls les 5 sont dus au paludisme », précise Docteur Alioune Badara Gueye, chargé de la formation au niveau du programme national de la lutte contre le paludisme (PNLP).

Pour asseoir ces résultats, le ministère de la santé et de l’action sociale en partenariat avec l’Institut de santé et Développement (ISED) organise un cours national de paludologie au profit des cadres du secteur de la santé afin qu’ils puissent acquérir des connaissances et compétences managériales pour mettre en ouvre de manière optimale les interventions de lutte contre le paludisme.

« Ce cours national de paludologie revêt un double intérêt. D’une part il participe au renforcement des compétences du personnel de santé, qui constitue une stratégie majeure du Ministère de la Santé pour l’atteinte des objectifs sanitaires. D’autre part il s’intéresse au paludisme qui constitue de par son ampleur et sa gravité un problème majeur de santé publique au Sénégal, avec un impact négatif sur le développement socio-économique de notre pays », souligne Docteur Bousso.

Ainsi durant trois semaines des experts nationaux et internationaux vont animer ces cours à 25 participants.

source mbourinfo



Répondre à cet article


Warning: Illegal string offset 'statut' in /homepages/18/d271462101/htdocs/thiesinfo/squelettes/formulaires/forum.php on line 22

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Nous joindre- Tel: 77 903 44 00

puceContactez-nous 779034400 | seyelatyr@hotmail.com | Qui sommes-nous? | Recherchez de l'aide |
© 2011 Thiesinfo-Multimedia Tous droits réservés