Le Portail de Thiès sur le web

mise à jour
il y a 5 heures
Veuillez vous identifier !
Lettre Ouverte à Monsieur le Président de la République du SENEGAL
Article mis en ligne le 10 avril 2012
Imprimer l'article logo imprimer

Monsieur le Président de la République,

ALLAH, Le Très Haut, Celui qui est le Pouvoir qui Le confie à qui IL veut, vient de Vous porter à la tête de notre pays.

A cette occasion, l’Organisation Musulmane pour la Solidarité (OMAS) que j’ai fondé et ai l’honneur de diriger voudrait Vous adresser ses sincères félicitations ainsi qu’à la coalition que Vous dirigiez et à Vos alliés.

A travers ses multiples appels à la paix diffusés dans tous nos réseaux , dans les médias publiques ainsi que notre site internet, notre structure a largement contribué à l’instauration d’un climat apaisé propice à l’expression libre du suffrage des Sénégalais qui Vous ont, dans leur grande majorité, témoigné leur confiance.

Je voudrais saluer la maturité du peuple sénégalais, mais aussi la lucidité du Chef de l’Etat sortant qui, sans hésiter, a rapidement reconnu Votre victoire, conformément aux traditions démocratiques de notre peuple.

Mais, Monsieur le Président de la République, la confiance ci-dessus évoquée des Sénégalais à Votre endroit signifie, également, et surtout espoir et espérance.

Après Votre investiture et la formation de Votre Gouvernement sous la direction de Votre Premier Ministre à qui j’adresse mes vives félicitations, l’heure est venue de traduire en actes concrets cet espoir et cette espérance.

De ce point de vue, l’OMAS voudrait attirer Votre bienveillante attention sur la nécessité de réformer la politique sociale de notre pays qui n’a jusqu’à présent pas pu juguler la situation de précarité qui est le lot quotidien de beaucoup de nos compatriotes démunis, notamment en milieu rural. Il est aussi pressant de mettre en œuvre sans délais comme vous l’aviez annoncé pendant la campagne, la réduction significative des denrées de premières nécessités. Monsieur le Président, de notre point de vue, il semble urgent d’initier des politiques novatrices et efficaces pour trouver une solution durable aux questions lancinantes des enfants de la rue, des talibés, des daaras et des maîtres coraniques.

Sur toutes ces questions, notre organisation a mené des réflexions approfondies que nous nous ferons le devoir patriotique de mettre à Votre disposition.

Sur un autre plan, il est d’une nécessité impérieuse d’améliorer les conditions des personnes handicapées en appliquant effectivement la décision relative à l’instauration d’un quota pour leur insertion dans la fonction publique, en favorisant leur représentation dans toutes les institutions de la République , à commencer bien évidement par votre propre cabinet et en prenant en compte leur situation de handicap dans la conception des infrastructures publiques.

Il s’agira, également, de réformer l’Institut National d’Etudes et de Formations des Jeunes Aveugles de Thiès et de faciliter l’obtention de bourses d’études pour les élèves sortant de cette école.

D’une manière générale, l’OMAS souhaite que Vous remettiez la solidarité dans le cœur des sénégalais comme un impératif catégorique de survie nationale. Dans ce cadre, il serait nécessaire d’instituer une semaine nationale de la solidarité à la réussite de laquelle notre organisation pourra largement contribuer.

Je ne voudrais pas terminer mon propos sans évoquer la situation des émigrés sénégalais. Il convient à ce sujet d’œuvrer au renforcement de nos représentations diplomatiques et consulaires pour leur permettre de prendre en charge les difficultés de nos compatriotes expatriés et de défendre leurs intérêts.

Me trouvant actuellement en Amérique du Sud pour une mission d’implantions de cellules de mon association auprès de nos compatriotes vivant dans ces pays, je profite de l’occasion, Monsieur le Président de la République, pour Vous demander d’étudier la possibilité de l’ouverture en Argentine d’une Ambassade ou d’un Consulat même honoraire. En effet, des milliers de nos compatriotes vivent dans ce pays qu’ils considèrent, désormais, comme une nouvelle terre d’immigration et y rencontrent des problèmes discriminatoires particuliers.

Je vous prie de bien vouloir demander à votre gouvernement de se requérir de cette situation et d’agir au plus vite.

Vous prenez les rênes de notre pays dans une conjoncture économique mondiale peu favorable sans pouvoir bénéficier d’un état de grâce tellement l’attente de nos populations est grande et irrépressible.

Dans cette entreprise que Vous entamez, Monsieur le Président de la République, nous implorons le Seigneur, l’Unique, le Secoureur pour que tous Vos actes et toutes Vos décisions soient les meilleurs pour notre pays, répondent aux attentes du peuple et contribuent au progrès de notre très cher Sénégal.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, les assurances de ma très haute considération.

Fait à Buenos Aires en ARGENTINA le 10 Avril 2012 Le Président-fondateur Cheikh Ahmadou Bamba Fall



Répondre à cet article


Warning: Illegal string offset 'statut' in /homepages/18/d271462101/htdocs/thiesinfo/squelettes/formulaires/forum.php on line 22

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Nous joindre- Tel: 77 903 44 00

puceContactez-nous 779034400 | seyelatyr@hotmail.com | Qui sommes-nous? | Recherchez de l'aide |
© 2011 Thiesinfo-Multimedia Tous droits réservés